• Hier soir, j'ai assisté à la soirée contes du festival "Kouté pou tandé" à Kourou, organisé par la compagnie de conteurs guyanaise Zoukouyanyan.

    Kouté pou tandé 2015

    Tout d'abord j'ai eu peur qu'il y ait plus d'organisateurs que de personnes dans le public, visiblement la communication sur l'évènement n'a pas été optimale, et la pluie qui s'est ajoutée a dû en décourager plus d'un. Mais finalement, le quart d'heure guyanais terminé, nous avons fini à quelques dizaines de spectateurs.

    En tous cas, je n'ai vraiment pas regretté d'y être allée, car si j'aime lire des histoires à mes élèves, j'aime aussi en entendre...

    Sur la photo ci-dessous, de gauche à droite les conteurs et le musicien de la soirée :

    •  Hassane Kassi Kouyate, du Burkina Faso, qui nous a conté les crocodiles dans le fleuve, ainsi qu'une amitié entre un roi et un mendiant.
    • Odile Armande-Lapierre, de Guyane Française, qui nous a conté en créole une bonne ruse de l'araignée Anansi et l'histoire d'une "Ti-Marie" locale.
    • Valérie Whittington, de Guyane française, qui nous a conté une magnifique histoire d'oiseau sauveur bien mal récompensé, et nous a fait réfléchir sur la chance et l'intelligence qui ne remplacent cependant pas la vérité.
    • Muriel Bloch, de France métropolitaine, qui nous a emmenés dans la toundra avec la lune, le soleil, les étoiles, le corbeau et ses amours.
    • Joao Mota, de Guinée Bissau, musicien, et qui a illustré les contes de Muriel Bloch avec toute une série d'objets sonores.

    Kouté pou tandé conteurs

     Kouté pou tandé 2015 3

    Kouté pou tandé 2015 4

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Depuis hier je jubile, nous avons écouté ces sons en classe dans le cadre du thème du mois d'avril, et si les élèves ont identifié assez rapidement les cris des singes, en revanche ils sont encore loin d'identifier les deux derniers sons... Bien que je leur aie précisé que j'avais moi-même enregistré ces sons au zoo de Guyane, j'ai quand même eu droit à "éléphant", "tigre" ou encore "requin", on mettra cette confusion sur leur jeune âge sarcastic !

    Remarque : Il y a quelques bruits de fond, les conditions d'enregistrement ne sont pas toujours optimales, et les animaux parfois pas très "bavards".

    1. singe saïmiri, ou singe-écureuil, ou sapajou
    2. singe capucin blanc, ou sapajou à front blanc
       
    3. sons de forêt (vent dans les feuilles et oiseaux)
    4. son de l'animal mystère 1 (dans mon jardin)
    5. son du même animal mystère 1 en train de se battre avec un rival
    6. son de l'animal mystère 2 (au zoo)
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici un poème rigolo, cela fait 2 ans que que je le fais apprendre à mes élèves, et il a toujours autant de succès. Et puis les enfants confondent souvent chameau et dromadaire, donc voilà un bon moyen de différencier les deux camélidés, qui d'ailleurs ne sont pas si éloignés que ça, car d'après Wikipedia :

    "Le chameau domestique et le dromadaire appartiennent au même genre biologique. Certains les considèrent plus comme deux variétés régionales plutôt que comme deux espèces. En effet, le dromadaire est un habitant des déserts chauds alors que le chameau se retrouve plus en zone froide comme la Mongolie."

    Le chameau

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici une comptine traditionnelle anglaise à méditer pour les élèves, et qui pourrait remplacer l'adage : "La parole est d'argent, mais le silence est d'or"

    Le hibou

    Et à consulter également concernant cette comptine, sa version en tapis de lecture.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Écoute/Enregistrements :

    • Des bruits de la forêt
    • « le loup qui mangeait les histoires », par Marlène Jobert aux éditions Atlas
    • « 10 contes africains, par Souleymane M'Bodj », aux éditions Milan

     Types d’écrits étudiés/Productions d'écrits :

    narratif : écrire une autre version de « Maman Dilo » ; écrire « le petit chaperon … » avec d'autres couleurs que le rouge.

    descriptif : liste de la faune et de la flore guyanaise et métropolitaine

    conversationnel : interview d’une personne de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ou du Parc Amazonien de Guyane

    explicatif : la vie au village sur le fleuve Maroni

    argumentatif : pourquoi protéger les animaux sauvages ?

    poétique : "Echos" / La gazelle

    Littérature : 1 lecture offerte par jour

    • La clé de l’eau, Dominique Louisor et Alain Landy
    • C’est moi le plus beau, Mario Ramos
    • Akli prince du désert, Carl Norac
    • Macaque et Caïman, dans "12 contes de Guyane" d'Yves-Marie Clément
    • La coccinelle mal lunée, Eric Carle
    • Le loup, la chèvre et les sept chevreaux, Geoffroy de Pennart
    • Igor et les trois petits cochons, Geoffroy de Pennart
    • Pierre et le loup, Erna Voigt
    • Le petit chaperon rouge, Perrault/Grimm
    • Mademoiselle Sauve-qui-peut, Philippe Corentin
    • Au cœur des jungles (documentaire), Gallimard
    • Les forêts (documentaire), Nathan
    • Histoires comme ça, Rudyard Kipling
    • Les fables, La Fontaine
    • Blanche-neige, Grimm
    • Animaux, Soledad Bravi
    • Le loup et les 7 chevreaux, Grimm
    • Koulkoul et Molokoloch, Anne-Catherine de Boel
    • La chasse à l’ours, Michaël Rosen

    Arts Visuels

    • Peinture : La chasse au tigre, Rubens ; Loup tenant tête à six chiens, Oudry ; La charmeuse de serpents, Le douanier Rousseau
    • Dessin : Gustave Doré pour La Fontaine
    • Sculpture : Gorille enlevant une femme, Frémiet ; L’ours blanc, Pompon
    • Cinéma : Kirikou et les bêtes sauvages / Mia et le Migou / Histoires comme ça
    • Photographie : photos d’animaux sauvages

    Education musicale

    • Musique :
      • Pierre et le loup, de Prokofiev
      • Le carnaval des animaux, de Saint Saëns :
        • le coucou, les animaux sauvages, les kangourous
      • Babar, de Poulenc
    • Danse :
      • Le lac des cygnes

     Comptines :

    •  Dans sa maison un grand cerf
    • J’ai vu le loup, le renard et la belette
    • Le furet
    • C’est le zébu long

    Poésies :

    • Le hibou, comptine anglaise
    • Je parle, Carl Norac
    • Le chameau, Pierre Coran
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • deux carpes-Hokusaï

    Cette année, je manquais d'inspiration pour le traditionnel poisson d'avril en classe, alors j'ai choisi le même qu'il y a 2 ans : leur faire la classe entièrement en espagnol, le plus naturellement du monde.

    En fait, il y a 2 ans ça n'avait pas vraiment marché, et à vrai dire ce matin non plus... En revenant de récréation, j'ai commencé à leur parler en espagnol, et à leur donner les instructions des exercices entièrement dans la langue. Nous apprenons déjà un peu d'espagnol chaque semaine, donc ils ont juste eu l'air un peu surpris, mais je n'ai pas eu de grands cris du genre "mais maitresse on ne comprend rien !".

    Il y en a bien un ou deux qui ont dit qu'ils ne comprenaient pas, mais entre mes gestes et des camarades pour les aider, ils ont ravalé leurs questions et se sont mis au travail. Au bout d'une demi-heure de correction d'exercices de géométrie puis de discrimination visuelle (pas de français tout de même) en espagnol, j'en ai eu marre, ça "roulait" trop bien, et je suis repassée au français.

    Du coup, j'en ai même pas dit qu'il s'agissait d'un poisson d'avril, car ils n'avaient pas l'air plus perturbés que ça.

    Donc, à barrer de ma liste "poissons d'avril" ouch : parler à des élèves allophones et polyglottes dans une autre langue que la leur, il faut dire que c'est déjà le cas toute la journée pour eux, alors... arf

    Je crois que je vais revenir à mon poisson de l'année dernière : donner à mes petits CE1 à écrire la table de multiplication de 559. En fait, les parents étaient tellement persuadés que c'étaient de vrais devoirs qu'ils ont disputé leurs enfants qui n'avaient pas ramené la leçon correspondante, ou alors ont accusé leurs enfants d'avoir (comme d'habitude) mal recopié les devoirs, mais quand même obligés à les faire. Seule une maman avait compris, j'ai eu droit à un joli poisson d'avril découpé et colorié portant ladite table en entier...

    Et vous, quels sont vos poissons d'avril réussis ou ratés ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires