• USA : l'Arizona - Page

    Je crois que le site naturel auquel on pense en premier quand on parle de l'Arizona, c'est Monument Valley. Effectivement, ces blocs de roche rouge sortis d'une plaine brulante ont de quoi laisser rêveurs. Mais personnellement, l'Arizona m'a laissé deux souvenirs impérissables, moins connus ou en tous cas éclipsés par Monument Valley : Horseshoe bend et Antelope Canyon.

    Pour visiter ces deux merveilles, distantes de seulement quelques kilomètres, il faut se rendre à Page, petite ville créée de toutes pièces en 1957 pour loger les ouvriers construisant le barrage de Glen Canyon.

    Page

    Avant d'arriver dans la ville, le long de la route qui serpente pendant une bonne centaine de miles au milieu de rien, pardon, je voulais dire "du désert"... il y a un grand parking poussiéreux, avec une pancarte mentionnant "Upper Antelope Canyon" d'un côté de la route, et "Lower Antelope Canyon" de l'autre côté. En s'arrêtant pour prendre des renseignements auprès des Navajos qui gèrent les visites, je doute un peu de voir quelque chose de si exceptionnel, alors qu'à perte de vue il n'y a que du sable et des roches rouge-orangé.

    Mais bon, je fais confiance à mon mari qui m'a promis quelque chose de fabuleux, et je réserve pour le lendemain matin une visite de canyon à pied.

    En arrivant, nous marchons quelques dizaines de mètres dans le sable, puis "plongée" dans le canyon, avec une suite d'escaliers très raides, dont nous ne voyons pas la fin :

    antelope1

    Et quelques dizaines de mètres plus bas, l'émerveillement commence, nous avançons dans un canyon très étroit, suffisant parfois à peine à notre passage, où la lumière du soleil donne un aspect féérique...

    Antelope2   Antelope6

    antelope3     antelope4

    antelope4

    Après 45 minutes d'émerveillement sans fin, remontée à la surface :

    antelope7

    Et là, on comprend mieux pourquoi ces canyons n'ont été découverts que dans les années 30, totalement par hasard, par une jeune bergère Navajo qui avait perdu une brebis.

    Franchement, cela a été ma plus belle visite de l'été 2014, inoubliable et féérique...

    Pendant la visite, nous avons appris que ces canyons entièrement naturels ont été creusés par des torrents d'eau à travers les âges, d'où cet aspect arrondi et lisse des parois. Et bien sûr, comme depuis des temps immémoriaux, ces canyons laissent toujours passer des torrents d'eau lors des pluies dans la région. Voilà pourquoi les Navajos disposent de relevés météo très précis à plusieurs kilomètres à la ronde, et que les visites peuvent être annulées sans préavis en cas d'orage.

    Lorsque j'ai demandé à notre guide s'il passait beaucoup d'eau dans le canyon lorsqu'il pleuvait, il m'a répondu avec un petit sourire en coin : "Oui, le niveau d'eau arrive à la surface". Quand on sait qu'on était à plusieurs mètres sous terre...

    Chaque année malheureusement il y a des morts par imprudence, heureusement que je n'ai su ça qu'en sortant, je n'aurais pas été très rassurée autrement.

     

    En repartant de "Lower Antelope Canyon" on arrive dans la ville de Page et en vue de son immense barrage, le "Glen Canyon Dam" qui à l'époque de sa construction état le 4ème plus grand barrage des Etats-Unis. En amont de ce barrage se trouve le lac Powell et en aval le fleuve Colorado.

    Glen Canyon Dam

    Sur une des rives du Colorado, se trouve le "Carl Hayden Visitor Center", qui permet d'obtenir des renseignements sur les visites à réaliser dans les environs, ainsi que de visiter les installations du barrage. C'est ce que nous avons fait, mais malheureusement je n'ai pas de photos à mettre, car les prises de vue sont bien entendu interdites dans un lieu si stratégique...

    C'était quand même très impressionnant de descendre dans la structure du barrage et de savoir qu'on se retrouve un peu au-dessus du niveau du Colorado, avec de chaque côté une épaisseur de béton de plusieurs dizaines de mètres !

    Bref, une visite très intéressante, juste avant de continuer notre route vers la deuxième merveille de Page : Horseshoe bend.

     

    Un parking poussiéreux (lui aussi) et pas si grand que ça attire d'abord l'attention, car le va et vient des voitures, camping-cars et bus y est intense. On se gare, puis on suit une ligne de visiteurs qui grimpe une colline de sable ; arrivés en haut, le chemin continue en pente descendante. Bien plus loin, on voit des gens au bord d'un point de vue, mais jusqu'au bout, nous ne verrons aucun panneau nous prévenant de ce qu'il y a à voir, ni des dangers pour les visiteurs, surtout pour les enfants.

    Bref, après une bonne vingtaine de minutes, nous arrivons face à un canyon en forme de fer à cheval (d'où son nom) et sans aucun système de sécurité. Je suis donc restée bien prudemment à distance, sans lâcher n°2 qui ne comprenait pas pourquoi je lui broyais presque la main à force de le tenir.

    Mais bon, comme une bonne photo vaut mieux que de longues phrases...

    Horseshoe bend1

    Ci-dessus une vue à l'été 2014 en milieu de journée, et ci-dessous à l'été 2015 en fin de journée, avec le soleil en face.

    Horseshoe bend2

    A cet endroit du canyon, le Colorado se trouve à 320 mètres en-dessous du lieu d'observation. C'est une vue fabuleuse, tellement exceptionnelle que j'ai eu du mal à me rendre compte de cette immensité. Ce point de vue est vraiment magnifique, je pense que le web regorge de photos bien plus jolies que celles-là, prises par mon mari à plat ventre sur un bout de roche friable (eh oui, ces roches rouge-orangé sont en fait du sable compressé, comme dans Antelope Canyon), mais au moins, elles sont d'origine yes !

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Février 2016 à 20:17

    Depuis quelques jours, la Saint Valentin approchant, la télé regorge de pubs pour des parfums, et parmi elles celle de "Terre d'Hermes", dans laquelle j'ai tout de suite identifié les parois d'Antelope Canyon...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :