• Semaine des mathématiques : Le jeu des bâtonnets

    Voici un jeu extrêmement facile à mettre en place, puisque n'importe quelle collection d'objets permet d'y jouer, même si habituellement on utilise des bâtonnets. Il est très connu notamment des spectateurs de Fort Boyard.

    Il s'agit d'un jeu de Nim, d'après wikipedia baptisé ainsi par le mathématicien Charles Leonard Bouton en 1901. Sous cette appellation on trouve tout un tas de jeux de stratégie duelle dans lesquels les joueurs prennent ou déplacent des objets jusqu'à ce que l'un des joueurs gagne, faisant perdre l'autre.

    But du jeu : Obliger l'adversaire à prendre le dernier bâtonnet sur la table

    Variante : Prendre le dernier bâtonnet sur la table

    Rappel des règles : Prendre 1, 2 ou 3 bâtonnets à la fois.

    Pour ce jeu j'ai utilisé des piques à brochettes trouvés chez moi, mais j'aurais pu aussi bien utiliser des allumettes, des feutres, des crayons ou des cailloux... L'avantage des bâtonnets est qu'on peut les aligner et que c'est ainsi plus facile de les dénombrer.
     

    J'ai eu eu l'occasion d'expérimenter une procédure de résolution lors d'une formation sur la "pensée algorithmique" le mois dernier. J'avoue que je n'aurais jamais imaginé que la résolution serait si "facile" une fois connu le nombre de bâtonnets de départ.

    Je ne donnerai pas ici l'algorithme car il est précisé en bien d'autres endroits. Cependant, j'ai appris que dans ce jeu, la connaissance des compléments additifs est très utile... La stratégie de résolution de ce jeu est donc accessible depuis le CP !

    Rendez-vous à la rentrée des vacances, avec le challenge du jeu des bâtonnets !

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :