• Toujours en train de préparer mes mallettes pour la semaine des mathématiques, et voici mon travail de ce jour : des énigmes "piège" à résoudre de tête, dont le piège peut être facilement levé avec un livre en main.

    En fait quelqu'un m'a donné il y a peu des livres qu'il ne lisait pas (et j'ai compris pourquoi arf), alors plutôt que d'en faire des hérissons porte-courrier très à la mode, j'ai décidé de coller dessus les énoncés des énigmes et de les placer dans les mallettes de mathématiques, avec les Tours de Hanoï et les bâtonnets.

    Voici les 4 énoncés choisis, j'ai fait varier les nombres en fonction du niveau de classe, élémentaire ou collège :

    • Je veux mettre mon marque-page entre la page 251 et la page 252 mais je n’y arrive pas, pourquoi ?
    • Aujourd’hui j’ai lu de la page 190 à la page 255. Combien de pages ai-je lues ?
    • Dans les numéros de pages de ce livre, combien de fois le chiffre « 8 » apparait-il au total ?
    • Si 1 élève met 1 jour pour lire 1 livre, combien de temps faut-il aux 25 élèves de la classe pour lire un total de 25 livres ?

     C'est simple pour des collégiens, mais le but est d'intéresser et motiver, il faut donc que les premières énigmes soient accessibles...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vaval part au bûcher !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici un jeu extrêmement facile à mettre en place, puisque n'importe quelle collection d'objets permet d'y jouer, même si habituellement on utilise des bâtonnets. Il est très connu notamment des spectateurs de Fort Boyard.

    Il s'agit d'un jeu de Nim, d'après wikipedia baptisé ainsi par le mathématicien Charles Leonard Bouton en 1901. Sous cette appellation on trouve tout un tas de jeux de stratégie duelle dans lesquels les joueurs prennent ou déplacent des objets jusqu'à ce que l'un des joueurs gagne, faisant perdre l'autre.

    But du jeu : Obliger l'adversaire à prendre le dernier bâtonnet sur la table

    Variante : Prendre le dernier bâtonnet sur la table

    Rappel des règles : Prendre 1, 2 ou 3 bâtonnets à la fois.

    Pour ce jeu j'ai utilisé des piques à brochettes trouvés chez moi, mais j'aurais pu aussi bien utiliser des allumettes, des feutres, des crayons ou des cailloux... L'avantage des bâtonnets est qu'on peut les aligner et que c'est ainsi plus facile de les dénombrer.
     

    J'ai eu eu l'occasion d'expérimenter une procédure de résolution lors d'une formation sur la "pensée algorithmique" le mois dernier. J'avoue que je n'aurais jamais imaginé que la résolution serait si "facile" une fois connu le nombre de bâtonnets de départ.

    Je ne donnerai pas ici l'algorithme car il est précisé en bien d'autres endroits. Cependant, j'ai appris que dans ce jeu, la connaissance des compléments additifs est très utile... La stratégie de résolution de ce jeu est donc accessible depuis le CP !

    Rendez-vous à la rentrée des vacances, avec le challenge du jeu des bâtonnets !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les Mariages Burlesques

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  mes préférés

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici un jeu souvent trouvé dans les chambres d'enfants, dans une version simplifiée : une seule tige et l'enfant doit empiler les anneaux ou disques troués du plus grand au plus petit.

    Ici il s'agit ici de la version mathématique, connue sous le nom de "tours de Hanoï". D'après Wikipedia, ce problème a été inventé par le mathématicien français Edouard Lucas en 1892, qui a ensuite enrobé le problème d'une légende asiatique.

    But du jeu : Déplacer la totalité des n disques troués de la tige 1 vers la tige 3 en un minimum de coups.

    Rappel des règles : Déplacer un seul disque à la fois ; la tige 2 peut être utilisée comme étape intermédiaire ; un disque ne peut être surmonté que d'un disque plus petit.

    Turs de Hanoï

    Merci à Patrice qui a pris de son temps pour découper patiemment tous les disques et préparer les supports, j'aurais eu bien du mal à le faire moi-même en si peu de temps ! Pour ma part je me suis amusée à peindre ce magnifique camaïeu de gris.

     

    J'ai eu eu l'occasion d'expérimenter une procédure de résolution lors d'une formation sur la "pensée algorithmique" le mois dernier. J'avoue que je n'aurais jamais imaginé que la résolution serait si "facile", une fois déterminée la façon dont on déplace les disques.

    Je ne donnerai pas ici l'algorithme car il est précisé en bien d'autres endroits. Cependant, j'ai appris deux choses aidant à la résolution de ce problème :

    Pour des tours de n disques, le déplacement correct du premier disque dépend de la parité de n : si n est pair le premier disque doit aller sur la tige 2 ; si n est impair le premier disque doit aller sur la tige 3.

    De plus, si on place les tiges au sommet d'un triangle équilatéral (numérotées dans le sens trigonométrique), il suffit alors de toujours déplacer les disques sur la première place libre dans le sens trigonométrique si n est pair, dans le sens inverse si n est impair.

    En parlant de parité, on arrive à a notion de le langage binaire, qui sert bien sûr à coder des informations transmises aux ordinateurs. Où l'on apprend qu'un simple jeu de déplacement de disques peut amener à aborder la notion de codage informatique...

    Et il peut être également intéressant de généraliser la formule donnant le nombre de coups minimum pour déplacer n disques. Pour ce faire, essayer avec 1 disque, puis 2, puis 3... Je ne donnerai pas non plus la formule ici, on la trouve très facilement sur le web.

    Rendez-vous à la rentrée des vacances, avec le challenge des Tours de Hanoï en maternelle, avec bien sûr 2 ou 3 disques seulement pour commencer !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Cette poésie est vraiment typiquement locale de la Guyane, elle parle d'un aspect culturel vraiment prégnant ici : le Carnaval.

    J'ai trouvé ce poème accessible pour mes élèves, surtout que tous connaissent les traditions carnavalesques. Cela nous a également permis d'aborder la poésie moderne (peu ou pas de rimes, vers de longueurs différentes) et un poète guyanais actuel.

    Il y avait le Carnaval

    Pour bien comprendre le poème, il faut connaitre quelques éléments du Carnaval Guyanais :

    Jé farin : personnage traditionnel entièrement vêtu de blanc, rappelant le boulanger : blouse, pantalon, tablier, coiffe pointue décorée d'étoiles et de lunes colorées, gants, masque. Dans la poche du tablier il y a de la farine, que le Jé farin lance sur la foule pour symboliser la joie de vivre (ce n'est pas celui de l'illustration).

    Mercredi des Cendres : c'est le jour du défilé des diablesses, habillées en noir et blanc pour porter le deuil du roi Vaval, incinéré le soir du Mardi-Gras. Le défilé de ce jour-là est très bruyant, et c'est le dernier avant le début du Carême, donc traditionnellement tous sont dans la rue.

    Vidé : procession de rue se déroulant en général dès 5 heures du matin, qui consiste à suivre en dansant et chantant l'orchestre de Carnaval monté sur le camion (à Kourou il se nomme le Monstre) jusqu'au lever du jour. Parfois le vidé a lieu le soir, à la suite du défilé du Carnaval. Le mot vient de "vider" la salle de bal après la fête.

     

    Pour plus de précisions : Lexique du Carnaval Guyanais

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Noël est passé je mets maintenant mes petits bonhommes de feutrine qui ont décoré notre sapin de classe:

    pour cela il vous faut:

    -un cercle en carton

    -2 cotons démaquillants

    -de la feutrine pailletée où vous aurez découpé 2 chapeaux, 2 nez, 4 yeux avec une perforatrice, des petites feuilles et d'autres confettis de couleur car il y a toujours des restes de feutrine

    -Les enfants vont alors tout assembler à la colle forte, dessiner la bouche au feutre, et mettre du fard à joues..et hop voilà le résultat! 

    DECORATION DU SAPIN avec des petits bonhommes de neige

    DECORATION DU SAPIN avec des petits bonhommes de neige

    DECORATION DU SAPIN avec des petits bonhommes de neige

    DECORATION DU SAPIN avec des petits bonhommes de neige

    Partager via Gmail

    votre commentaire