• UN NOMBRE DU JOUR POUR TOUTE L'ANNEE:

    Eh oui avant je me servais sur internet pour imprimer mon rituel du matin: Chaque jour compte. Mais je me suis très vite aperçue que j'avais des photocopies gaspillées et qu'en plus il fallait que je prévoie ce travail à l'avance, les découper pendant les vacances avant chaque période.

    Alors quand je ne trouve pas ce que je veux sur le net et bien je fais ce dont j'ai besoin.

    Voilà mon petit nombre à moi qui servira toute l'année et dont les cases seront remplies ou pas en fonction de l'évolution des notions comme les décompositions ou pair/impair.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je savais bien que je n'avais pas besoin de fabriquer mes propres générateurs de calcul mental, que j'en trouverais de tout faits chez les collègues blogueurs. Eh bien oui, j'en ai trouvé de supers chez Charivariadaptés par Céline pour le CM2.

    Depuis, je suis une maitresse heureuse wink2, mes élèves aussi arf, et nous pouvons étudier au fur et à mesure les types de calculs abordés dans les feuilles.

    Astuce :

    Je voulais "économiser" les photocopies, car il faut quand même une feuille A4 par enfant et par série, et je souhaitais aussi éviter la triche, ou en tous cas décourager mes élèves de tenter de copier.

    J'ai donc imprimé chez moi 30 exemplaires de chaque période, sur des feuilles en recto-verso et tête-bêche (recto période 1 vers le haut, verso période 2 vers le bas, etc...), puis j'ai découpé la partie réponses et j'ai glissé la feuille de calculs avec la fiche réponses dans une pochette plastique.

    Lors de la distribution, aucun élève n'a la même feuille que son voisin, donc PLUS de copie, et les résultats sont notés sur une feuille réponse à coller sur le cahier (6 feuilles réponses par A4).

    feuille réponse générateur de calculs Charivari et Céline

    Après l'autocorrection, les élèves reportent leur résultat sur leur graphique en dernière page du cahier du jour, tracé par eux-mêmes bien sûr, pour commencer à aborder les notions d'abscisse et d'ordonnée, et apprendre à placer un point dans un repère orthogonal.

    Pour l'instant ça marche pas mal, les élèves adorent, c'est un moment de calme, et je crois même qu'ils ne trichent pas trop lors de la correction...

    Donc un grand merci à Charivari et à Céline !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • C'est un collègue qui m'avait montré son modèle de numérateur collectif, qui allait jusqu'à 999 999 pour sa classe de CM1. J'ai trouvé que l'idée était super, et je m'en suis fabriqué un allant jusqu'à 999.

    En voici le modèle, qui permet une autre présentation par rapport aux numérateurs qu'on trouve dans les fichiers, qui possèdent des roues de nombres :

    numérateur

    En effet, il s'agit d'avoir une spirale à relier que l'on divise en 3 colonnes unité, dizaine, centaine, et d'y positionner sur chacune les 10 chiffres de 0 à 9.

    Lorsque mes élèves récitent la suite numérique, je passe les nombres 1 à 1. On peut même aborder le comptage 10 par 10 ou 100 par 100, les élèves visualisent ainsi directement le changement de dizaine ou de centaine.

    Je l'utilise également beaucoup pour expliquer la retenue, car lorsque je fais l'échange d'un "paquet" de 10 unités contre 1 dizaine, je dis aux élèves que c'est ce qu'on appelle la retenue. En général ça marche pas mal, en le faisant régulièrement, les élèves comprennent assez bien le principe.

    Du coup j'en ai fabriqué des petits pour les élèves, pour qu'ils puissent manipuler pour les additions à retenue ou les comptages par 10 ou par 100.

    Par rapport au modèle en photo, j'ai inversé les couleurs pour respecter le code de mon fichier Litchi : bleu pour les unités, rouge pour les dizaines, mais c'est personnalisable y compris pour enlever le code couleur.

    en docx : numérateur 999

    en pdf : numérateur 999

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Et voici mon lexique mathématiques-français des nombres et calculs, suite et fin de la série "polysémie". En général, je le donne en fin d'année aux élèves car je le construis avec eux sur un affichage mural au fur et à mesure des notions rencontrées dans l'année.

    Ce sont les notions les plus travaillées au CE1, j'en ai certainement oublié, mais comme c'est ma version bêta, je les rajouterai dans ma version alpha ^^ !

    D'ailleurs, ce matin j'ai ajouté "problème" sur mon affiche, il va falloir que je le case quelque part...

    lexique FM Nombres

    lexique FM Calcul

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • J'ai exploré ici les suites logiques en commençant par les couleurs, les symboles, puis les nombres. Cela correspond à une progression que je donne à mes élèves pour les habituer, et même si c'est un peu difficile pour certains, en fin d'année j'arrive à leur donner des suites complexes avec succession d'additions et soustractions ou bien des suites multiplicatives, et ils se prêtent au jeu en cherchant avec plaisir.

    Les dernières suites sont difficiles, pas vraiment du niveau CE1, mais je laisse toujours mariner un peu les élèves pour développer leur esprit de réflexion, et il y en a forcément 1 ou 2 qui se prennent au jeu, qui aiment ça, et qui s'obstinent. Parfois on a même de bonnes surprises ; il y a 3 ans, le seul qui avait trouvé la suite de Fibonacci était un petit en grande difficulté de lecture ; je l'avais grandement félicité devant tous les autres, il était vraiment content et les autres un peu étonnés.

    Pour les carrés, il faut conseiller aux élèves d'observer leur table de multiplication, et pour trouver les nombres premiers, il "suffit" de prendre le tableau des nombres de 1 à 100, et d'en supprimer tous les nombres qui ne sont pas dans la table de multiplication de 2 à 10 (on laisse 2). Il reste... les nombres premiers !

    Suites logiques de couleurs, symboles et nombres

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ci-dessous de petits exercices qu'il est possible d'intégrer à des rituels, et qui permettent, outre de pratiquer les 2 principales opérations, d'utiliser également la division et la soustraction/complément.

    Les pyramides (faites "maison") sont classées par ordre de difficulté croissante, chacune portant une référence, en partant d'un niveau CP/CE1 jusqu'à un niveau CM2.

    Il est possible de l'exploiter de différentes façons : au tableau en collectif, en individuel en calcul mental ou  pour apprendre à utiliser la calculatrice, ou encore par groupe en "concours" de calcul.

    Pyramides additives

    Pyramides multiplicatives

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Des exercices de dénombrement, que je donne de manière systématique chaque semaine, et en précisant qu'il est obligatoire de réaliser des groupements par 10 avant de compter :

    Dénombrement d'objets avec groupements

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Calcul mental sur ardoise (hyper classique, mais bon, il faut en faire 15 minutes chaque jour, alors...) :

    Tous les matins pendant l'accueil, mes élèves prennent leur ardoise, qu'ils partagent en 4 avec une croix. Puis je dicte les calculs, et je note les résultats sur mon ardoise en même temps qu'eux. A la fin de chaque série de 4 calculs je vérifie qui a fait juste (un bâton dans un coin de l'ardoise) puis je montre mes résultats.

    En début d'année je ne faisais que 4 additions et 4 soustractions, puis au fur et à mesure j'ai rajouté tous les autres types de calculs, que je  complexifiais en fonction de ma progression :

    4 additions, 4 soustractions, 4 compléments, 4 additions de dizaines , 4 multiplications, 4 doubles, 4 moitiés, 4 partages/divisions.

    Petit "inconvénient" : avec autant de calculs cela durait plus 20/25 minutes que 15, mais beaucoup d'élèves ont vraiment bien progressé.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique