• L'ogre, Maurice Carême

    Mes élèves avaient bien aimé cette poésie qui rappelle les jeux de doigts. Nous avons également pu travailler le lexique, car il a fallu expliquer un certain nombre de plats... Les enfants de notre époque ne mangent pas souvent de "rôts de mouton" ou de "filets de carpe". De plus, la chute est rigolote, les enfants adorent que l'ogre mange ses mains à la faim...

    À noter, les vers sont tous des pentasyllabes, ce qui est très rare en poésie !

    L'ogre

    À rapprocher de l'ogre de Pierre Coran, qui lui dévore le temps...

    Pour l'analyse du poème :

    • type de strophes : 15 vers
    • type de vers : pentasyllabes (5 syllabes)
    • type de rimes : suivies (AABB)
    • richesse des rimes : pauvres (1 phonème)
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :