• Demain dès l'aube, Victor Hugo

    C'est probablement le plus beau poème de la langue française ; il est présent dans toutes les anthologies, notamment le recueil éponyme "Demain dès l'aube" de Jacques Charpentreau.

    Afficher l'image d'origine

    Dans ma mémoire, ce poème est associé à mon année de grande section ; ma maitresse de l'époque nous l'avait fait apprendre, et je récitais consciencieusement à mes parents "un bouquet de houx vert et de GRUYERE en fleur". Mes parents avaient beau me répéter qu'il s'agissait de "bruyère", je leur assurais que ma maitresse disait "gruyère", d'autant plus que vivant à l'époque en Guadeloupe, la bruyère n'évoquait absolument rien pour moi.

    Bref, je me suis demandée pendant des années pourquoi faire apprendre à des enfants de 5 ans une poésie si "littéraire", abordant de plus le deuil... Eh bien je me suis fait ma propre réponse : parce qu'elle est belle, et qu'il n'y a pas d'âge pour accéder à la beauté.

    Depuis, je l'ai fait apprendre à mes élèves de CP qui l'ont adoré, et je choisis de préférence les poésies de la classe en fonction de leur capacité à émouvoir, et non en fonction de sonorités ou de répétitions qui seraient plus aisées à retenir.

    Pour les amateurs de beauté donc :

    Demain dès l'aube

    Pour l'analyse du poème :

    • type de strophes : quatrains (4 vers)
    • type de vers : alexandrins (12 syllabes) avec hémistiches
    • type de rimes : alternées (ABAB)
    • richesse des rimes : pauvres (1 phonème), suffisantes (2 phonèmes) et riches (3 phonèmes)
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :