• Décoration

    Nous vous présenterons ici diverses activités manuelles réalisées à base de matériaux de récupération et d'éléments naturels. Il y en a pour tous les gouts, pour décorer sa maison ou pour offrir, et puis surtout, ça donne des idées.

    Et surtout un grand merci à Belle-Maman pour ses photos et ses explications yes !

  • Et voici des assiettes à entrée ou à dessert vraiment originales et surtout uniques !

    Comme je l'ai déjà dit, Belle-Maman vivant dans une région d'ardoises, elle n'a pas eu besoin d'aller très loin pour trouver de belles ardoises rectangulaires.

    Elle s'est procuré des serviettes en papier décoratives, qu'elle a collées avec du vernis colle.Quand c'était sec, elle a passé dessus deux bonnes couches de vernis alimentaire. Ce vernis permet de bien protéger l'assiette, et au cours d'un usage normal de l'assiette, il ne part pas.

    Pour que les assiettes ne rayent pas la table et soient plus faciles à manipuler, il faut coller en-dessous quatre petits tampons.

    Et voilà une belle collection d'assiettes pour un coût de revient très raisonnable !

    assiette ardoise 1

    assiette ardoise 3

    assiette ardoise 2

    assiette ardoise 4

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voici une assiette d'autrefois relookée en coupelle décorative, et je la trouve plutôt réussie, et surtout, ça ne choque pas du tout de voir ce motif ancien réinterprété.

    Pour cela, à l'aide d'une pince à carrelage, il faut découper le fond décoré d'une assiette (ancienne ou pas). Puis la placer dans un soucoupe en terre pour pots de fleurs et la coller avec de la colle à carrelage. Coller tout autour de petits morceaux de carrelage ou des pâtes de verre assortis. Enfin, jointer avec un joint à carrelage blanc ou assorti au motif.

    mosaïque assiette

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans la lignée des vieux meubles marron foncé qu'on en a assez de voir, mais dont on ne veut pas se débarrasser pour raisons sentimentales, voici... le guéridon !

    Pas besoin de le décaper ! Il a juste été peint avec une peinture acrylique gris bleuté, qui a servi d'ailleurs à relooker quantité de meubles chez Belle-Maman... Je soupçonne qu'elle avait eu un super prix sur un pot de 30 litres winktongue !

    Quand le guéridon est peint, coller des pâtes de verre assorties avec une colle forte blanche qui devient translucide en séchant (celle utilisée est de marque Giotto). Quand le tout est bien sec, jointer avec un joint à carrelage blanc et laisser sécher.

    guéridon mosaïque pâte de verre

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Pour les amateurs de mosaïque, voici une rose des vents conçue pour décorer le dessus d'un tonneau de vin, mais on peut facilement l'adapter pour l'inclure dans un carrelage de terrasse ou de table d'extérieur.

    Découper la forme souhaitée dans une planche d'aggloméré d'environ 15 mm d'épaisseur. Avec une pince à carrelage, découper à l'avance des morceaux de carrelage dans des tons naturels et des morceaux d'ardoise (d'authentiques tuiles d'une vieille grange). Les placer sur le support pour visualiser le résultat. Quand c'est fait, coller les morceaux sur l'aggloméré avec la colle à carrelage.

    Prendre de la corde naturel, et la tresser ou la torsader, et la coller tout autour de la rose des vents avec le pistolet à colle.

    Quand toutes les colles sont bien sèches, jointer entre les morceaux de carrelage avec un joint assorti.

    Enfin, coller 4 lettres en bois pour indiquer les points cardinaux : N, S, O, E

    Rose des vents mosaïque

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Maintenant un peu de couture ! Voici de mignonnes petites souris à réaliser, c'est très facile, et même réalisable à la main en classe !

    Pour cela, il faut des carrés de tissu un peu épais. La taille importe peu, je pense que pour une pelote de taille moyenne, un carré de tissu de 15 cm de côté convient. Bien sûr, il ne faut pas oublier de compter 1 cm de plus pour la couture.

    Plier le carré en deux sur l'envers pour obtenir un triangle, et le coudre en laissant une ouverture de 3 cm. Le retourner sur l'endroit, et rembourrer avec de la mousse à coussin en laissant les pointes vides, et coudre à la main l'ouverture.

    Pour arrondir l'arrière du corps, rabattre les deux pointes à 45° (non rembourrées) en-dessous du corps, et les coudre ensemble.

    Pour former le museau, pincer la pointe de tissu à angle droit et coudre quelques points, en laissant dépasser quelques fils pour faire la moustache. coudre également deux yeux avec un fil un peu épais ou avec deux perles de rocaille.

    Et voilà une souris-pelote à épingle ! Peut-être qu'on pourrait adapter le modèle pour faire un hérisson...

    Pelote épingles souris

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je crois que cette mode a commencé il y a déjà quelques années, notamment avec des plantes en pots, mais si je me souviens bien les pots étaient perpendiculaires au mur.

    Ici il s'agit de véritables tableaux avec non seulement la plante, mais également le décor associé.

    Les deux modèles ci-dessous ont été réalisés à partir d'une unique caisse en bois contenant trois bouteilles de vin. Elle a été coupée dans l'épaisseur, de façon à obtenir le cadre seul (photo du haut) et le cadre avec une planche de fond (photo du bas).

    Pour le tableau ci-dessous, le cadre a été habillé avec des morceaux de lattes de parquet rainuré, et sur le dessus un morceau de bûche, le tout collé au pistolet à colle. Pour empêcher les pots de tomber à l'arrière du cadre, une petite planche a été collée en bas.

    Les volets ont été faits avec du bois de cagette, et peints à l'encre (détails à venir dans un autre article) ; ils sont maintenus en place par des coins de cagette en "L" collés sur leur envers (je ne sais pas si c'est très clair), et les "Z" sont faits de bois flotté.

    Cela fait, il n'y a plus qu'à placer les plantes dans le cadre, et à l'accrocher sur un clou au mur.

    tableau plantes murales

    Pour le tableau végétal ci-dessous, c'est le fond de la caisse de vin qui a été utilisé. Sur le devant, des plinthes en pin massif brut ont été collées, puis décorées à l'éponge avec des superpositions de couleurs pastel.

    Des petits éléments de décoration ont été ajoutés : des papillons sur le fond, des écorces sur le dessus. Ensuite, il n'y a plus qu'à placer les plantes dans le cadre, et à accrocher le tableau au mur avec la poignée en ficelle de la caisse.

    tableau plantes murales2

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Et la suite de la chaise d'hier : la table qui va avec, mais recouverte de bouchons.

    Première étape, et probablement la plus longue : récupérer des bouchons !! Et là, il ne faut pas trop se tromper, car selon les marques de bouteilles de lait, ils n'ont pas tous la même hauteur. Enfin, je crois que Belle-Maman a récolté pendant des mois tous ceux qu'elle trouvait, des voisins lui en ont donné.

    Quand elle en a eu assez, elle les a collés avec le pistolet à colle, sans tenir compte des motifs colorés, pour que ce soit plus "authentique". Puis quand tout a été bien sec, elle a réalisé un joint de type carrelage pour égaliser la surface.

    On a souvent mangé sur cette table, et c'est vraiment original ! Avec le temps quelques bouchons se sont décollés ou décolorés selon les couleurs, mais cette table a plusieurs années, elle passe beaucoup de temps dehors, et elle est encore en très bon état.

    table bouchons

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans la série "pochoir", voici un moyen d'embellir de banales chaises de jardin en plastique :

    Des pochoirs d'animaux, une brosse ronde à embout plat spéciale pochoir et de la peinture acrylique, et on obtient d'amusantes chaises sur lesquelles les enfants se précipitent pour être le premier à avoir le lapin, la vache ou la coccinelle...

    chaise pochoir

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique