• Cuisine du monde

    Il y a quelques temps, les collègues de Lapinou qui avaient vu le blog avaient regretté que nous ne partagions pas nos recettes, surtout que nous vivons toutes deux dans des régions très différentes, avec des recettes bien typiques.

    Et puis, de nos jours, presque tous les blogueurs partagent quelques unes de leurs recettes perso ... Alors nous nous lançons, avec quelques unes de nos recettes préférées, parfois avec des proportions précises, d'autres fois moins précises, car si mon petit doigt me dit que Lapinou suit bien ses recettes, pour ma part c'est souvent "au pif" !

  • Les hispanophones se demandent peut-être ce que fait ce titre dans la section, mais c'est bien ça, je ne me suis pas trompée. Aujourd'hui, je vous présente une boisson qui a enchanté mes vacances d'enfant à Saint Domingue et qu'on peut traduire par "Mourir en rêvant". Je sus sûre que vous comprendrez quand vous aurez gouté...

    Ingrédients (pour un verre) :

    • 10 cl de lait froid / un demi verre
    • 10 cl de jus d'orange froid (pressé ou en brique) / un demi verre
    • 15 g de crème (farine) d'avoine / 3 cuillers à café bombées
    • 1 morceau de sucre (ou pas !)

    Dans un verre, battre à la fourchette ou au petit fouet la crème d'avoine, le morceau de sucre et le lait bien froid. Laisser reposer 1 minute pour que l'avoine épaississe. Ajouter le jus d'orange lui aussi bien froid et mélanger. Déguster !

     

    J'ai toujours bu cette boisson étant petite, comme quoi les inventeurs de lait au jus en France n'ont fait que du marketing ! Douce, veloutée, diététique, c'est en plus un parfait coupe-faim. À 4 heures laissez tomber les petits gâteaux, un verre de "morir soñando" vous calera bien plus surement !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les gombos, appelés calous en Guyane, sont les fruits d'Abelmoschus esculentus, ou Hibiscus esculentus. On peut les manger marinés comme condiments, ou cuits à la vapeur en vinaigrette, ou encore dans des ragouts de viande. En tous cas, ce sont les seules recettes que je connaisse.

    gombos

    Habituellement je les cuis à la vapeur (5 minutes à l'autocuiseur) puis je les mange en vinaigrette. Je les aime bien comme ça, mais pas en trop grande quantité, car en cuisant ils deviennent gluants et c'est un peu écoeurant...

    Pour changer, j'ai essayé il y a quelques semaines la version condiments "pickles". J'en avais mangé étant enfant, et j'ai trouvé une recette de marinade qui m'a bien plu. Je ne disposais pas de toutes les graines aromatiques mentionnées dans la recette, mais le résultat était très satisfaisant, donc je vous livre la recette que j'ai réalisée.

    Ingrédients :

    • des gombos de taille moyenne coupés en rondelles d'1 cm
    • 2 tasses de vinaigre blanc
    • 1 tasse d'eau
    • 8 gousses d'ail coupées en morceaux
    • 1 cuiller à café de graines de coriandre
    • 3 cuillers à soupe de sel à marinade (gros sel)
    • 1 cuiller à soupe de sucre

    en option : graines de moutarde, brins d'aneth, piments,...

    Attention, le sel fin de table contient des additifs qui peuvent faire virer la couleur des légumes, voilà pourquoi il vaut mieux utiliser du gros sel, ou en tous cas vérifier sur l'emballage l'absence d'additifs.

    Préparation :

    Dans un bocal de conserve stérilisé, placer les rondelles de gombos, et parsemer dessus les gousses d'ail en morceaux.

     

    pickles gombos 1

    Dans une casserole, verser le vinaigre, l'eau, le sucre, le sel, les graines de coriandre et chauffer. Arrêter dès que le sel et le sucre sont entièrement dissous. Verser chaud sur les gombos, mais pas bouillant, et fermer hermétiquement.

    pickles gombos 2

    Je crois me souvenir que par peur des vilaines bactéries aérobies, j'ai stérilisé ensuite mes bocaux, mais en fait ça n'a pas servi à grand-chose, car j'ai mangé mes deux pots de pickles de gombos en 2 semaines he !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Visiblement les fleurs de mon jardin sont excellentes...

    iguane gourmand

    ... et la cervelle de cet iguane un peu trop petite !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ingrédients :

    •  une côte de boeuf

    pour la sauce :

    • 1 oignon haché menu
    • 4 cuillers à soupe d'huile
    • 2 cuillers à soupe de sucre
    • 2 cuillers à soupe de ketchup
    • 2 cuillers à soupe de sauce soja Kikomann
    • sel, poivre

    Préparation :

    24h avant, faire macérer la côte de boeuf dans la sauce faite en mélangeant tous les ingrédients mentionnés. Faire cuire la côte au barbecue, en la badigeonnant régulièrement avec le reste de sauce.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ingrédients :

    • un poulet coupé en petits morceaux

    pour la sauce :

    • 1 oignon coupé en lamelles fines
    • de la sauce soja Kikomann
    • de la coriandre en feuilles
    • sel, poivre

    Préparation :

    24h avant, faire macérer les morceaux de poulet dans la sauce faite en mélangeant tous les ingrédients mentionnés. Puis les piquer sur des brochettes.

    Faire cuire les brochettes de poulet au barbecue, en les badigeonnant régulièrement avec le reste de sauce. Servir ce qui reste de sauce à table avec les brochettes.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ingrédients :

    • un filet mignon de porc
    • 4 cuillers à soupe de sauce soja Kikomann
    • 1 cuiller à soupe de sauce de poisson nuoc-mam
    • 400 g de sucre

    Préparation :

    Découper la viande en petits cubes, jeter ces morceaux dans une casserole bien chaude avec un peu d’huile. Ajouter les sauces Kikomann et Nuoc-mam et laisser cuire.

    Pendant ce temps, préparer un caramel avec la sucre et un peu d'eau. Quand le caramel est couleur doré, l'ajouter à la viande, puis laisser mijoter.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ingrédients :

    • un poulet
    • un oignon
    • 2 cuillers à café de curry
    • une boîte de lait de coco
    • une boîte de tomates concassées
    • une petite boîte de concentré de tomates
    • 3 cuillers à soupe de ketchup
    • 2 cuillers à soupe de sucre

    Préparation :

    Faire dorer l'oignon coupé en petits morceaux dans un peu d’huile. Ajouter le poulet en entier ou des morceaux de poulet, les faire dorer. Puis saupoudrer avec le curry. Ajouter le lait de coco, la tomate et le concentré, le ketchup et le sucre. Saler à votre goût.

    Laisser cuire jusqu’à ce que la chair se détache des os du poulet.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Avant de commencer bien sûr, tout le monde doit garder à l'esprit que "L'abus d'alcool est dangereux pour la santé" !

    Nous avons la chance en Guyane d'avoir un rhum local très parfumé, et qui donne de très bons rhums arrangés, bien meilleurs qu'avec les rhums en promotion des Caraïbes, sans nommer personne...

    Pour réussir environ 2 litres de ce délicieux rhum maracudja, il vous faudra :

    Ingrédients :

    • 2 kg de maracudjas/fruits de la passion entiers
    • 650 g de sucre roux en poudre
    • 1 l de rhum blanc

    Préparation :

    Couper les maracudjas en deux, et avec une petite cuiller, en extraire les graines. Les verser dans le bol d'un blender, si nécessaire avec quelques cuillerées d'eau.

    Punch maracudja 1

    Mixer quelques instants, et quand on a obtenu un jus à peu près homogène, commence l'étape de la patience : passer le jus pulpé à la passoire, pour éliminer les brisures des graines (noires). Pour aider, on peu le diluer avec un peu d'eau. Pour éliminer le plus de brisures de graines, je passe souvent le jus plusieurs fois dans ma plus petite passoire.

    Punch maracudja 2

    2 kg de maracudjas donnent un peu moins d'un litre de jus, en tous cas avec les maracudjas que j'ai achetés ici... On mesure alors le sucre, dans une proportion d'environ 2/3 du poids de jus. J'avoue, lorsque j'ai pris les photos, j'avais mis autant de sucre que de jus, mais c'est trop... On verse le jus et le sucre dans une casserole, et on remue jusqu'à arriver à une ébullition douce pendant quelques minutes.

    Punch maracudja 3

    Laisser refroidir le sirop, puis mélanger ensuite sirop et rhum à égalité de volume. Verser dans une bouteille, bien visser le bouchon ou le sceller à la cire, c'est ce que m'a conseillé un ami pour éviter les entrées d'air.

    Sous nos latitudes, ce rhum arrangé se conserve plusieurs mois.

    punch maracudja 4b

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique