• Dans le genre déguisements de super-héros qui plaisent à coup sûr aux enfants, enfin surtout aux garçons, voici Spiderman et Superman.

    déguisement spidermanDéguisements pour garçons

     

     

    A l'époque où je les avais cousus, le but était de réaliser des déguisements plus ressemblants et bien moins chers que les bouts de tissu "Made in china" que l'on peut trouver un peu partout.

    Finalement, pour la ressemblance ça va à peu près, mais côté prix... Eh bien je crois que j'en ai eu pour plus cher qu'en achetant le déguisement ; et encore, je ne compte pas les heures de travail !

    Pas de patron pour ces modèles, je m'étais servie de tee-shirts et de pantalons de n°1, et j'avais reporté leur contour directement sur le tissu. Si c'était à refaire, je me procurerais des sous-pulls et des leggings que je customiserais en fonction...

    Enfin, n°2 est super content que j'aie retrouvé ces déguisements, depuis la semaine dernière il galope dans la maison en se prenant pour un super-héros .

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans le genre couture facile, voici une robe à volants cousue pour ma nièce de 2 ans, à partir d'un petit débardeur de la célèbre marque "petit avion" . Je disposais d'un étroit morceau de madras trop petit pour réaliser un habit entier, j'ai donc eu cette idée.

    robe à volants madras

    J'ai découpé deux bandes de tissu de 12 cm de large et de longueurs respectives 1,5 fois et 2 fois le tour de taille du débardeur. Puis j'ai cousu une ligne sur le côté des bandes que j'ai froncé à la main, puis cousu ensemble la 1ère bande sur le débardeur, puis la 2ème bande sur la 1ère. Enfin, j'ai cousu une bande de biais en madras sur la jointure du débardeur, et l'ourlet.

    Le résultat donne une jolie petite robe pour l'été, adaptable à tous âges et tous styles de tissu.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les soirées d'hiver sont longues près de l'équateur , alors j'ai eu l'idée de les occuper en m'inspirant d'un énorme tapis cousu main qui représentait la Guyane avec les villes et une partie de sa faune et de sa flore. J'ai adapté les matériaux (feutrine et paillettes au lieu de tissu), ajouté les fleuves en broderie, et me suis armée de beaucoup de patience.

    Tapis mural de la Guyane

    Ce fut long, mais je suis désormais très contente de contempler tous les jours mon tapis sur le mur de mon salon...

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique